Créer ta carte de visite originale, irrésistible et sur mesure.

Se démarquer et obtenir plus de clients, c’est possible.

Quand on lance son entreprise, on ne sait pas trop comment s’y prendre. Tout le monde dit qu’il faut absolument une carte de visite. Mais, comment se différencier des autres tout en allant pas trop dans l’excentricité qui pourrait faire fuir votre futur client ?

La source du problème est simple : vous avez du mal à vous mettre dans la peau de votre prospect. Dans cet article et cette vidéo, je vous donne différents conseils pour créer une carte de visite qui vous ressemble, mais pas uniquement…

Conseil 1 : quel format choisir pour sa carte de visite ?

C’est une question assez récurrente et tout à fait légitime. Il arrive que certaines personnes veuillent se démarquer en sortant des sentiers battus, mais attention. En effet, il faut sortir du lot, mais il ne faut pas ennuyer votre futur client avec un format qui l’encombrerait. Il est important de choisir un format qui passe dans un portefeuille. C’est l’un des premiers réflexes que votre client aura. S’il n’arrive pas à le ranger, il y a fort à parier qu’il mette votre carte de visite à la poubelle et dans cette histoire, vous aurez juste perdu le prospect. Mon conseil est de faire une carte de visite de 88 mm x 57 mm. Attention à ce que l’on appelle le fond perdu. Il faut prendre une marge à l’impression et à la découpe. Votre contenu doit tenir dans une case de 85 mm x 54 mm.

Un autre conseil pour se démarquer… C’est quitte ou double. Horizontale ou vertical. Pour se démarquer, le sens vertical obligera votre prospect à tourner son tas de cartes de visite pour lire la vôtre. Mais cela peut aussi l’agacer… (Je me dis toujours que si un client s’arrête à ce genre de détail, c’est qu’il aurait été difficile à gérer…) Donc pour moi, je choisirai une carte de visite verticale.

Conseil 2 : Quels réglages techniques de votre projet de carte de visite ?

Pour optimiser le rendu de votre carte de visite, il est important de choisir les bons réglages. Il n’y en a pas 36. C’est assez simple à mémoriser. Le mode de couleur doit être CMJN. On utilise le CMJN, contrairement au mode RGB, pour tous les projets à destination d’impression. Je recommande d’avoir une résolution de 300 DPP.

Conseil 3 : Quel contenu choisir pour ma carte de visite ?

L’erreur la plus répandue reste le choix du contenu de votre carte de visite. On a envie de tout mettre. Mais s’il y a trop d’information sur une si petite surface, votre client risque de ne pas savoir où commencer. Il aura donc tendance à ne pas la lire et à directement la jeter. Il faut donc faire un choix et se poser différentes questions.

  • Quel est le nom de votre société ?
  • Quelle est son activité ? Quelle est sa particularité ? Si vous travaillez en tant que graphiste, qu’est-ce qui vous différencie des autres ?
  • Comment vous contacter rapidement ? (Téléphone, mail, Pigeons voyageurs…)
  • Comment voir votre travail ? (Site Internet, Chaîne YouTube…)

Une fois que vous avez répondu à ces questions, il ne vous reste plus qu’à dresser la liste des informations que votre carte de visite supportera :

  • Logo
  • Nom de l’entreprise
  • Slogan ou particularité de l’entreprise
  • Votre nom
  • Votre prénom
  • l’activité que vous exercez au sein de l’entreprise (gérant n’est pas un métier, soyez plus précis)
  • comment vous contacter
  • Votre portfolio ou votre catalogue

Conseil 4 : Quelles typographies choisir pour votre carte de visite

Il est parfois compliqué de choisir une typographie et très rapidement, on se perd dans des typos certes jolies, mais illisibles. Évitez les polices de caractères manuscrites qui empêchent de voir clairement le contenu de votre carte. Je vous conseille de ne pas dépasser 2 typographies différentes. En revanche vous pouvez jouer sur la taille et le style (gras, italique, souligné). Attention, ne mettez pas trop des effets, cela empêcherait la lisibilité. C’est donc le prochain conseil que je vous apporte.

Conseil 5 : La lisibilité

Il est important de savoir que votre œil et celui de votre interlocuteur aime l’espace. Contrairement à la nature qui n’aime pas le vide, votre esprit aime ce qui est aéré. Il faut donc que votre présentation soit précise. Il est aussi intéressant de savoir que l’œil est attiré par ce qu’il y a de plus gros. Posez-vous donc la question. Quelle est l’information la plus importante à retenir ? En ce qui concerne la lisibilité des typographies, il faut varier la taille entre 7 pt et 12 pt maximum. Pour aérer, il peut être intéressant de varier l’interlignage. Mon conseil sera le suivant : appliquer un interlignage supérieur à la taille de votre typographie.

Conseil 6 : Dois-je créer une carte de visite recto et verso

Que se passe-t-il quand une personne prend votre carte ? Quelle est la première chose qu’il fait ? Dans 99 % des cas (je garde les 1 % pour l’exception qui confirme la règle), il est donc intéressant de se dire que vous pouvez étaler vos informations sur 2 faces.

Conseil 7 : L’utilité

Certaines personnes, parce que l’activité de leur entreprise le permet, rendent leur carte utile. C’est peut-être l’une des solutions pour ne pas jeter la carte. C’est ainsi qu’une carte de visite peut se transformer en carte de fidélité. On peut aussi penser qu’un fleuriste ou une association écologique choisirait un support papier ensemencé. C’est un concept assez intéressant et dans l’air du temps. Le papier ensemencé est en réalité un papier constitué de graine de fleur. Une fois les éléments de votre carte récoltés, votre client peut faire tremper votre carte pendant toute une nuit et la replanter pour avoir de belles fleurs. Quoi de mieux que pour marquer les esprits ?

Conseil 8 : Quelle finition choisir pour ma carte de visite ?

La finition est importante et doit être à l’image de votre marque ou de votre entreprise. Un papier trop léger laisserait en réalité l’impression que votre société ou activité est un peu cheap. Je conseille de prendre un minimum de 350 g.

Vous avez le choix entre différents types de finition, mais certains sont coûteux, attention à ne pas mettre un budget trop important dans votre carte, vous risqueriez de ne plus vouloir les distribuer. Je vous conseille de choisir une finition mate ou brillante. Je ressens cependant un bémol pour la finition brillante qui laisse les traces de doigt sur votre carte et donc pas très joli avec le temps.

Dans cette vidéo, je récapitule les différents conseils et vous en donne un neuvième en bonus.

Si vous le souhaitez, abonnez-vous à ma chaîne et cliquez sur la clochette pour être averti du dernier cours.

Je réponds à tes questions sur :

INSTAGRAM ► https://www.instagram.com/guigraphiste/
FACEBOOK ► https://www.facebook.com/GuiGraphiste
TWITTER ► https://twitter.com/Guigraphiste
MON SITE ► https://guigraphiste.fr/
TIKTOK ► https://urlz.fr/coB7